Le maire de Québec, tout récemment

1. Gestion

«Ça part d'une saine crainte dans toute l'organisation. Il faut que les gens craignent le maire. Ensuite, ça percole»

«Je pète une coche régulièrement et si je n'ai pas de raison de le faire, j'en trouve une»
"Le maire qui voulait être craint", Le Journal de Québec, 2 octobre 2009

Le maire de Québec en quelques citations de plus

1. Programme

«Le maire aimerait aussi se débarrasser de l'expression « Vieille-Capitale ». « Il faut se donner une nouvelle marque de commerce qui nous ressemble, parce que si on veut attirer des gens ici, on devra vendre notre ville et on va la vendre au-delà de Trois-Rivières. »»
"Parodie gênante pour l'équipe Labeaume", Radio-Canada, 25 septembre 2009


««Quand même on vous ferait un document de 20 pages, vous ne le liriez pas. La population ne les lit pas», a lancé Régis Labeaume devant un parterre de journalistes médusés.»

«Et même à la fin de la campagne, pas question pour lui de publier un programme complet. «Non, pas de document de 20 pages, ça, c'est certain. Ça va être très clair, très précis. Vous allez accumuler les communiqués de presse et ça va être ça, la plate-forme», a-t-il ajouté.»
"Pas de plate-forme pour Labeaume", leSoleil, 25 septembre 2009

Le maire de Québec en quelques autres citations

1. Red Bull Crashed Ice

«Dérangé par les plaintes de certains résidents du Vieux-Québec contre un événement qui troublait leur qualité de vie, le maire avait alors mené une campagne agressive contre «ces retraités scolarisés avec une belle pension» ou encore ces «égoïstes qui ne pensent qu'à eux».»
"La recette Labeaume, un modèle exportable?", Le Devoir, 30 mai 2009


«Sylvain Bouchard a eu un «flash» hier matin pendant qu’il interviewait le maire de Québec, lui-même révolté par «les gens égoïstes qui ne pensent qu’à eux». L’animateur suggère de «vider les dépanneurs et les épiceries» de Red Bull à Québec en une seule journée (qui sera ciblée plus tard) pour envoyer un message clair au promoteur de l’événement. Une façon de remercier Red Bull d’organiser le Crashed Ice.

«C’est tellement intelligent!», a répondu spontanément Régis Labeaume, qui a plus tard réitéré son appui à Sylvain Bouchard. «Ce que le FM93 a proposé à matin c’est génial! On va leur démontrer qu’on va en acheter et qu’on va les encourager à acheter leur produit. Moi je commence à penser qu’on va faire ça avec toutes les compagnies qui s’impliquent à Québec», a déclaré Régis Labeaume.»
"La radio mobilise le public", Journal de Québec, 26 février 2009


2. Marketing

«Cet été, c'est pas à cause du marketing que le monde est venu à Québec. Si le monde est venu, c'est parce que le produit était bon. On a expliqué au monde qu'il y avait un nouveau produit physique, la promenade Samuel-De Champlain tout le long du fleuve, et parce qu'il y avait un produit culturel.»
"Régis Labeaume : «Il faut que je m'organise pour être majoritaire»", leSoleil, 18 août 2008


2. Le reste

«Le maire est notamment confronté à ses propres déclarations publiques entourant les négociations pour le renouvellement des conventions collectives. Il a notamment dû admettre qu'il avait déclaré que les employés de la ville étaient des « fourreurs de système ».»
"Difficile journée pour le maire Labeaume", Radio-Canada, 3 décembre 2008


«En pleine altercation lors de la dernière séance du conseil, Régis Labeaume a accusé le conseiller Michel Fecteau d’avoir fait un geste signifiant que le maire était fou. «Monsieur le maire devrait peut-être prendre son médicament, je n’ai fait aucun geste», a rétorqué son adversaire.

«Mon ostie, m’en va t’en calisser une dans le front», a répliqué le maire.»
"Le Syndicat des policiers porte plainte contre Régis Labeaume", Québec Hebdo, 3 décembre 2008


«Appelé à se prononcer sur ses relations houleuses avec les élus conservateurs, Régis Labeaume a eu cette délicatesse à l'endroit de la ministre du Patrimoine canadien et de la Condition féminine et ministre de la Francophonie, Josée Verner: «Je m'entends bien avec Mme Verner, mais y'a des fois où je la battrais. Quand elle coupe dans la culture, je ne suis absolument pas d'accord avec ça.»»
"Labeaume écorche Josée Verner à Bazzo.tv...", leSoleil, 9 octobre 2008

Le maire de Québec en quelques citations

1. Démocratie

«Il y a deux catégories de candidats: les gros candidats et le reste. Ceux-là, ce sont des gens qui veulent exister en venant se battre avec moi»
"Labeaume a un adversaire... mais il en veut un autre!", Le Devoir, 11 septembre 2009


"On l'a vu à la dernière élection. Il ne faut pas que ça devienne un freak show ou un dîner de cons. Il faut que ce soit sérieux".

M. Labeaume prévoit annoncer d'autres candidatures à l'automne et prévient les conseillers du RMQ qui songent à se joindre à son équipe de ne plus l'appeler. «Aucun des rats qui veulent quitter le bateau ne va entrer avec nous»
"Le maire Labeaume promet «l'auto-opposition»", Canoë, 22 juin 2009

2. Patrimoine

Le maire admet être très agacé par «ceux qui veulent tout conserver, mais qui n'ont aucune idée de ce qu'ils veulent faire avec ce qui serait conservé».

«Au Québec, quand tu ne sais pas quoi dire, tu proposes un centre d'interprétation ou un musée. Ça fait 20 ans que j'entends ça. Il n'y a rien de plus éculé que cette vision-là.» Il poursuit: «Ça n'a pas une crisse de cenne et ça ne sait pas où en trouver non plus», peste-t-il. Selon lui, ces «intégristes» de la protection du patrimoine sont «toujours en train de demander au gouvernement et à la Ville de mettre de l'argent [dans ce domaine], mais ils ne sont pas capables d'aller voir des gens du privé, des mécènes». Il est certain qu'un bâtiment remarquable remplacera le monastère des Dominicains. À Québec, il est temps selon lui de créer le «patrimoine de l'avenir».
"Édifices anciens dans le couloir de la mort", Le Devoir, 10 juillet 2009


Selon lui, il y a des espaces disponibles pour six à huit ans encore. "Mais il faudra songer à construire en hauteur et densifier", note-t-il. Il faut aussi d'après lui regarder du côté des terres agricoles et des boisés. Il se demande s'il faut tout conserver à l'état naturel devant des besoins grandissants de terrains pour la construction.
"500 nouveaux logements sociaux pour Québec", leSoleil, 8 juillet 2009


"Le G n'est pas beau", laisse tomber le maire, Régis Labeaume. "La seule façon de régler notre problème, c'est de le faire oublier, et la seule façon de le faire oublier, c'est d'en avoir trois ou quatre autour, qui sont vraiment distinctifs, qui font en sorte qu'on voit plus le G."
"La laideur du G à masquer", leSoleil, 4 juillet 2009

3. Red Bull Crashed Ice et Développement Économique

"C'est vraiment un site merveilleux en plein coeur du joyau du patrimoine mondial qu'est le Vieux-Québec et ça, ça vend bien!"
"Labeaume veut une entente de cinq ans", leSoleil, 25 janvier 2009

4. Politique Internationale et Droits Humains

«N'écoutez pas ces bavards qui, emmitouflés dans leur sécurité québécoise, dans leur salon, ergotent sur l'antimilitarisme [et] sur ce que devrait être, selon eux, la politique canadienne et le devoir des militaires. Sachez que vous êtes nos braves», a lancé, d'un ton grave et solennel, le premier citoyen de la ville de Québec.

«Vous allez combattre des barbares, des barbares qui ferment les écoles, des barbares qui détruisent des livres, des barbares qui détruisent le patrimoine, des barbares qui avilissent les femmes», a-t-il dit.

«En Afghanistan, selon les talibans, les femmes sont moins importantes que les chèvres [...] Selon mes convictions personnelles, c'est de la barbarie. Ce que vont faire les gars et les filles de Valcartier, c'est combattre la barbarie dans un pays où les jeunes n'ont plus le droit de rêver», a-t-il soulevé.
"Il faut combattre «les barbares» talibans, dit le maire Labeaume", Le Devoir, 28 février 2009

Un message important aux jeunes électeurs:

Get the Flash Player to see this player.

1. La construction d'un aréna de hockey est une de vos plus grosses valeurs

2. Vous souhaitez qu'il y ait plus d'économie positive à Québec

3. Vous aimeriez qu'il y ait moins de barbares

4. Vous aimez l'idée de cacher l'édifice G par d'autres édifices

5. Vous ne vous sentez pas à l'aise dans un dîner de cons